Rechercher
  • Florent Vandepitte

Jacinda Ardern, une popularité à toute épreuve ?

Dernière mise à jour : 16 oct. 2020


Elle aura au moins réussi l’exploit de faire parler de son pays autrement que comme une terre de rugby perdue au large de l’Australie. Première ministre néo-zélandaise depuis l’automne 2017, Jacinda Ardern a pourtant dû affronter de nombreuses épreuves avant d’être candidate à sa réélection pour les élections d'octobre 2020.


Victime de misogynie et de machisme, elle ne se démonte pas lorsqu’un journaliste l’interroge sur la présence de sa petite fille de trois mois à l’assemblée générale de l’ONU ou lorsqu’un autre met en doute sa capacité à concilier vie de famille et vie professionnelle. Mais celle qui demeure l’une des plus jeunes cheffes d’État en exercice s’est surtout illustrée pour sa capacité à gérer des crises d’une ampleur inédite.



Au printemps 2019, elle s’est imposée comme un modèle d’humanité et de compassion face à la plus grande tuerie de masse de l’histoire de la Nouvelle-Zélande. En contre-pied des divisions actuelles qui fracturent le monde, elle a multiplié les messages de soutien à l’égard de la communauté musulmane endeuillée par un attentat commis par un suprématiste blanc. Avec fermeté, il ne lui fallait pas plus de dix jours pour interdire les armes semi-automatiques et les fusils d’assaut afin d’éviter un nouveau carnage.


Saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, elle a fait preuve de la même célérité lorsqu’il s’agissait de fermer les frontières du pays. Les premiers résultats sont pour l’heure salués dans le monde entier ; la Nouvelle Zélande ne compte que quelques dizaines de victimes du covid-19 et l’épidémie semble y être contrôlée. Et comme si la crise sanitaire ne suffisait pas à rendre son mandat historique, la jeune femme a réagi avec un sang-froid qui a fait le tour du monde lorsqu’un tremblement de terre perturbe son intervention télévisée en direct le 25 mai 2020.


Le prochain combat à mener la porte sur le terrain économique. Après la création d’un « budget bien-être » pour faire primer la qualité de vie de ses concitoyens sur d’autres postes de dépenses, la réduction de 20 % des indemnités perçues par les membres du gouvernement ou encore l’annonce de son intention de ramener le temps de travail à quatre jours, la jeune femme devra convaincre ses compatriotes de sa capacité à relancer une économie lourdement affectée par la fermeture des frontières.


Vous retrouverez Jacinda Ardern parmi les portraits mis à l'honneur dans Les Grands Discours politiques pour les nuls en 50 citations clés, parus aux éditions First en mai 2020.


31 vues0 commentaire